Pathologies
 
L'anatomie de l'oeil

L’œil est un organe complexe composé de nombreuses parties. Une bonne vision dépend de la manière dont ces parties interagissent.


Anatomie van het oog Sclérotique Rétine Fovéa Tache jaune (ou macula) Corps vitré Cornée Iris Cristallin


Cliquez sur l'image pour plus d'infos

La cornée

Un sixième de la couche extérieure de l’œil forme une coupole transparente que l’on appelle la cornée et qui sert de fenêtre extérieure à l’œil. La cornée est la première structure qui concentre la lumière entrant dans l’œil.

La transparence de la cornée est due au fait qu’elle ne contient presque aucune cellule et aucun vaisseau sanguin.

En revanche, la cornée contient la plus forte concentration en fibres nerveuses de toutes les structures du corps, ce qui en fait un tissu extrêmement sensible à la douleur.

top

La sclérotique

La sclérotique, partie blanche et opaque de l’œil, entoure la cornée. Elle constitue les cinq sixièmes de la couche extérieure de l’œil. Elle le protège et assure la liaison avec les muscles extrinsèques de l’œil, c’est-à-dire ceux qui font bouger l’œil.

top

L'iris

L’iris, qui se présente sous la forme d’un disque coloré, est un mince diaphragme composé en majeure partie de tissu conjonctif et de fibres musculaires lisses, situé entre la cornée et le cristallin. La couleur, la texture et le motif de l’iris de chaque individu sont aussi uniques qu’une empreinte digitale.

top

Le cristallin

Le cristallin est une structure transparente située derrière l’iris et enfermée dans une fine capsule transparente. Sa fonction est de réfracter la lumière entrante et de la concentrer sur la rétine. Lorsque le cristallin s’opacifie, on parle de cataracte. L’opération de la cataracte consiste à remplacer le cristallin opaque par un cristallin en plastique de fabrication humaine.

top

Le corps vitré

Le corps vitré est une substance gélatineuse claire qui occupe le compartiment postérieur de l’œil, entre le cristallin et la rétine et représente environ 80 % du volume du globe oculaire. La lumière entre dans l’œil en traversant successivement la cornée, la pupille et le cristallin, puis elle est transmise à la rétine par le biais du corps vitré.

Décollement postérieur du vitré (PVD)

Avec l’âge, le corps vitré passe de l’état de gel à celui de liquide. Ce faisant, la masse du vitré diminue progressivement mais fortement et s’éloigne de la rétine. Ce phénomène appelé « décollement postérieur du vitré » (DPV) se produit normalement entre 40 et 70 ans.

Habituellement, une personne souffrant de DPV voit des éclairs lumineux et/ou des corps flottants dans son champ de vision. Les éclairs lumineux apparaissent lorsque le vitré tire sur la couche sensorielle de la rétine, en même temps qu’il se détache. Les corps flottants – composés de cellules ou de débris libérés par le détachement du corps vitré – peuvent avoir l’aspect de points, cercles, lignes, toiles d’araignée, nuages ou bouffées de fumée.

Les corps flottants peuvent tout particulièrement apparaître lorsque la personne regarde un fond clair. La lumière entrant dans l’œil projette alors sur la rétine, les ombres des corps flottants. Parfois, un seul corps flottant peut empêcher la lecture. L’observation d’éclairs et de corps flottants peut durer de deux à plusieurs semaines. Les épisodes peuvent durer jusqu’à six mois.

top

La rétine

La rétine est la couche la plus interne de l’œil ; elle est comparable à la pellicule d’un appareil photographique. Elle se compose de tissus nerveux qui perçoivent la lumière pénétrant dans l’œil.

Ce système complexe de nerfs transmet des impulsions par le biais du nerf optique au cerveau, lequel traduit ces messages en images que nous voyons. En réalité, nous « voyons » avec notre cerveau, nos yeux se contentent de collecter les informations qui permettent la vision.

L’image est recueillie par des cellules sensibles à la lumière, appelées cônes et bâtonnets. L’œil humain contient environ 125 millions de bâtonnets, nécessaires à la vision à faible luminosité. Les cônes fonctionnent mieux, quant à eux, en lumière vive. Au nombre de 6 à 7 millions, ils se concentrent principalement dans la tache jaune. Les cônes sont essentiels à la réception d’une image nette et ce sont eux qui distinguent les couleurs.

top

La tache jaune (ou macula)

La macula est un point jaune situé sur la rétine, à l’arrière de l’œil, autour de la fovéa. Cette zone est celle qui contient la plus forte concentration de cellules en cône. Lorsque l’œil est orienté vers un objet, la partie de l’image qui arrive sur la fovéa est celle que le cerveau enregistre le plus précisément.

top

La fovéa

La fovéa constitue un petit renfoncement au centre de la tache jaune et c’est là que les cellules en cônes sont les plus concentrées.

top